Réseaux sociaux
CFE/CGC XEROX
Revue de presse

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
6xeLgW
Recopier le code :
Rechercher sur le site
Rechercher sur le site

alt : test.html

Bienvenue sur le site de la section syndicale CFE-CGC de Xerox


chatbleu2.jpg   Ce site est destiné aux salariés de Xerox et, si vous êtes adhérent à la CFE-CGC, vous trouverez également d'autres informations sur l'espace adhérent grâce au code d'accès qui est disponible auprès de votre délégué syndical.

Participation

A tous les salariés et anciens salariés

IMPORTANT : Après des années de procédures judiciaires,

Votre "participation" vous attend !


Constituez votre dossier avant le 30 juin en envoyant vos feuilles de paye des mois de décembre des années 2005 à 2014, accompagnées d'uns copie de votre carte d'identité à Maître Zerah : roland.zerah@wanadoo.fr
Pour plus d'infos, consultez les FAQ  (voir onglet ci-dessus) ou contactez vos représentants syndicaux



rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.1sis.info/data/fr-articles.xml

Enfin la lutte contre le stress 

Il empoisonne la vie de millions de salariés. Il casse les performances des entreprises. Il creuse le déficit de la Sécurité sociale. Et pourtant, le stress au travail a longtemps été considéré comme un problème mineur. Pour les employeurs, c'était la faute aux individus trop fragiles. Pour les syndicats, c'était la faute aux petits chefs trop autoritaires et aux actionnaires trop exploiteurs. Pour le gouvernement, c'était un non-sujet. A vrai dire, cette attitude pouvait paraître la plus sensée. L'Etat n'a pas vocation à intervenir sur tous les problèmes, même si les ministres, les journalistes, et les Français dans leur ensemble semblent parfois croire l'inverse. Et, sans faire injure aux fonctionnaires, le stress au travail est sans doute plus fréquent dans le secteur privé, où l'intensification du travail et la restructuration des postes sont devenues le lot quotidien. Mais le problème est trop grave pour ne pas saluer tout ce qui peut contribuer à la prise de conscience. Voilà pourquoi le rapport présenté hier par Philippe Nasse et Patrick Légeron, et l'annonce de nouveaux travaux sur la question par le ministre du Travail, Xavier Bertrand, vont dans le bon sens, même si certains peuvent juger l'un et l'autre un peu décevants.

 

ll faudra bien sûr aller plus loin dans la compréhension de ce phénomène mal défini, peu connu et non mesuré. Mais les quelques indications disponibles semblent montrer qu'il y a là une spécificité hexagonale. Les Français sont bien moins satisfaits de leur travail que les salariés de la plupart des autres pays. Ils sont les champions de la consommation d'antidépresseurs, un médicament souvent prescrit en cas de stress. Ceux d'entre eux qui détiennent des responsabilités hiérarchiques déclarent que les relations avec leurs collaborateurs sont conflictuelles, bien plus que dans les autres pays. La loi sur les 35 heures, qui a fait franchir une marche brutale à la durée hebdomadaire du travail, n'a rien arrangé. Près de la moitié des salariés estiment qu'ils ont moins de temps qu'avant pour accomplir les mêmes tâches. Le stress, un mot anglais, une réalité française.

 

Cette particularité tricolore renvoie à un autre trait national : la faiblesse du dialogue social. Car ce qui cause le stress, c'est d'abord l'organisation du travail (ou son inorganisation, ou ses « désordres », selon l'expression de l'économiste Philippe Askenazy). Pour être optimale, cette organisation doit être négociée et non imposée. Et d'autant plus que le travail devient plus intense. L'enjeu dépasse largement le confort des salariés. Il en va de l'efficacité des entreprises, et du modèle social dans son ensemble. La réussite du gouvernement dans sa volonté d'accroître la proportion de Français ayant un emploi dépend aussi de notre capacité collective à réduire le stress. Comme le dit un autre jeune économiste, Thomas Philippon : « On ne remettra pas durablement les Français au travail sans rendre le travail plus attractif et plus satisfaisant. » Et donc moins stressant.

 

Jean Marc Vittori

 

source :Les Echos :http://www.lesechos.fr/info/analyses/4700408.htm


Date de création : 23/03/2008 : 13:55
Catégorie : CFE/CGC XEROX - Stress
Page lue 12124 fois

Espace Adhérents

Visitez ...
Accès adhérents


leplussyndicalombre.jpg

   Adhérer c'est bénéficier de plus d'infos, (textes des accords, compte-rendus de réunions, infos confidentielles, ...) plus tous les avantages de la CFE-CGC (conseils et assistance juridique, assurances, ...)
Et 66% de la cotisation déduits des impôts !

 ↑  
Spécial XGS
Nous écrire
chatbleu3.jpg
 Des questions,
des remarques...  

écrivez ici :
Cliquez ici

confused CFE-CGC@1sis.info

Visites

 421704 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

Météo
Dossier Stress
Vidéos Stress/Burn-Out
Texte à méditer :       Tout homme qui dirige ou qui fait quelque chose a contre lui :
          - ceux qui voudraient faire la même chose,
          - ceux qui font précisément le contraire,
          - et surtout la grande armée des gens d'autant plus sévères qu'ils ne font rien du tout.

  
Jules Claretie
Vous êtes ici :   Accueil » Enfin la lutte contre le stress